Entretien d’embauche : comment communiquer sans parler ?

Lors d’un entretien d’embauche, il est important que vous maîtrisiez au maximum ce qu’exprime votre corps. Lorsque vous rencontrerez un recruteur, celui-ci décryptera en effet les différents messages que vous lui enverrez : il lira ainsi votre nervosité autant que votre confiance en vous. Notre partenaire Talentéo fait le bilan, pour vous, des points incontournables de la communication non-verbale et des faux pas évitables.

La communication non-verbale, une notion pas si parlante !

En matière de communication, il n’y a pas que les mots qui comptent : plus de 50 % de la communication interpersonnelle se transmet par le non-verbal ! Vos gestes, attitudes, regards, conscients ou non, envoient des signaux à votre interlocuteur sans même que vous ayez à ouvrir la bouche. Et le plus souvent, vous ne vous en rendez pas compte !

Les incontournables

Ce sont ces petits éléments que l’on a tendance à oublier mais qui, le jour de l’entretien, sont très importants. Ils donnent de vous une image positive et confiante et laissent généralement au recruteur un bon souvenir de vous !

  • Votre regard doit être droit et franc pour capter l’attention du recruteur et lui montrer que vous avez confiance en vous. Petite astuce pour les plus timides : regardez entre les deux yeux de votre interlocuteur afin d’éviter la confrontation directe.
  • Votre gestuelle doit être active, mais pas hyperactive. Elle commence dès la fameuse poignée de main (ferme et détendue à la fois). De nombreux recruteurs prêtent une grande attention à la gestuelle des candidats. Pendant l’entretien, oubliez donc les mouvements parasites (toucher son oreille, ses cheveux, etc.). Gardez vos mains au-dessus de la table et servez-vous-en pour appuyer vos idées ! Cela retiendra l’attention du recruteur et rendra votre discours plus vivant !
  • Votre position doit être confortable mais rester adaptée à une situation d’entretien. Adoptez une position ouverte et prenez garde à ne pas être trop en avant sur la chaise ni trop décontracté. Le recruteur doit sentir que vous êtes ouvert au dialogue et que vous n’avez rien à cacher.
  • Votre look est un point à ne pas négliger, quoi qu’on en dise, car il renvoie une certaine image de vous. Il faut bien évidemment que votre tenue vestimentaire soit agréable et corresponde à votre personnalité. Mais celle-ci doit aussi être adaptée au poste que vous convoitez et, si possible, aux codes de l’entreprise qui vous reçoit. Petite parenthèse : choisissez un parfum léger le jour de l’entretien, pour ne pas incommoder votre interlocuteur.

Le jour de votre entretien d’embauche, n’oubliez pas d’arborer votre plus beau sourire, même s’il ne faut pas en abuser non plus. Le plus important est que vous soyez vous-même et le plus naturel possible.

Les faux pas évitables

Vous êtes anxieux ? Attention à ce que votre stress ne se répercute pas dans votre gestuelle. Certaines attitudes sont à éviter car elles renvoient une image négative.

Les gestes répétés (jouer avec son stylo), les mimiques ou les mouvements saccadés doivent être proscrits. S’ils sont rassurants pour vous, ils sont très perturbants pour la personne qui vous reçoit. Le recruteur risque de détacher son attention de vos paroles en se concentrant sur ces gestes parasites.

Évitez de croiser les bras sur votre poitrine : cette position renvoie le plus souvent à une attitude défensive. De même, les mains jointes indiquent une certaine fermeture au dialogue. Pour éviter de telles postures, n’hésitez pas à prendre des notes tout en prenant soin de ne pas envahir l’espace de la personne en face de vous.

Les petits coups d’œil sur votre montre ou votre portable sont bien évidemment à éviter, même si vous pensez pouvoir être discret. Petit rappel : n’oubliez pas d’éteindre votre téléphone mobile ou de le mettre en silencieux.

Topics

Retrouvez-nous sur Instagram @pagegroupfr